On pourrait penser que c’est le climat pluvieux et froid qui rend tout le monde sur ses gardes.

Qu’avec les ponts, le moi de Mai n’est jamais très propice à une ambiance de travail.

Et si votre coach vous parlait de cette notion, issue de l’analyse transactionnelle, « la Structure du Temps » ?

Il vous dirait que nous avons six manières de structurer notre temps lorsque nous sommes en relation les uns avec les autres:

Le retrait, lorsque l’on s’isole mentalement ou physiquement 

Les rituels, ces échanges automatiques établis selon les traditions et l’usage social 

Les passe-temps, quand on aborde des sujets d’ordre général sans intention de faire changer la situation

L’activité, où l’énergie et la communication sont centrées sur les buts à atteindre

Les jeux psychologiques, échanges avec un message caché, où chaque protagoniste finira par ressentir un malaise.

L’intimité, souvent difficile à atteindre car on y dévoile sa vulnérabilité. Nous exprimons nos sentiments et nos désirs authentiques sans les censurer.

Les jeux psychologiques en entreprise tournent souvent autour des jeux de pouvoir…et si ce n’est pas sur ce thème, sachons tout de même que nous jouons tous à un moment ou à un autre. 

Quand à l’intimité, elle est plutôt rare dans les relations professionnelles. 

Quid des 4 premiers niveaux? 

Nous avons tous besoin de structure.

Concernant la notion de temps, cette structure se reflète par le besoin de savoir ce que l’on va faire de notre temps.  

Lorsque nous nous trouvons dans une situation où aucune structuration du temps ne nous est imposée, la première chose que nous faisons en général, est d’établir notre propre structure en définissant, selon nos besoins du moment, à quoi nous allons consacrer notre temps. 

Robinson Crusoé, en arrivant sur son île, a structuré son temps en explorations et en installation de ses quartiers.

Les détenus, isolés en prison, se fabriquent des calendriers et des emplois du temps quotidien.  

Selon notre façon d’occuper notre temps, nous allons échanger des signes de reconnaissance plus ou moins intenses. 

Dans le retrait par exemple, étant seul avec moi même les signes de reconnaissance échangés sont inexistants. 

Dans les rituels, je sais par avance quels signes de reconnaissance je vais obtenir ( quand je dis bonjour le matin en tendant la main, je sais en général que l’autre me tendra également la main ce qui constituera un signe de reconnaissance, de faible intensité car automatique).

Dans l’activité, je vais obtenir des signes de reconnaissance positifs (travail bien fait, satisfaction client, rentabilité atteinte…) ou négatifs ( dans les situations inverses ) plus intenses car plus difficiles à obtenir, plus rares, plus risqués. 

 Et selon notre état d’esprit et notre humeur, nous aurons besoin de vivre une situation de retrait, rituel, de passe-temps, d’activité

Situation de coaching…

Lorsque Stéphane arrive le lundi matin, il démarre la réunion sans rituels ni passe-temps

Il évoque en coaching, un climat froid dans les bureaux et cela lui pèse.

Il travaille beaucoup et n’aime pas voir ses collaborateurs au café… 

« Hem, ils n’ont pas suffisamment de travail pour s’occuper »

Stéphane va au cours des séances de coaching modifier son attitude et comprendre l’importance de réintroduire des rituels et des passe-temps avec son équipe. Les signes de reconnaissance échangés sont plus nombreux et l’ambiance se détend. Les collaborateurs sont plus heureux au travail, davantage motivés et leurs performances s’améliorent.

Alors, comment ca se passe chez vous ?

Combien de temps passez-vous dans une journée en retrait? rituel? passe-temps? activité?

Pas le temps des rituels, ni des passe-temps ? Trop débordé par l’activité ?

L’activité occupe la majeure partie de notre temps au travail. Elle est gratifiante et les signes de reconnaissance reçus sont adictifs.

Certaines personnes, une fois l’activité terminée sentent un vide, une inquiétude et un sentiment d’inutilité plus simple à surmonter quand elles ont su aller chercher d’autres signes de reconnaissance. 

Trouverez-vous un peu de temps pour faire appel à votre coach et revisiter votre structuration du temps ?

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *