Il vous a dit merci et c’est peut-être déjà beaucoup…

Le sujet de la reconnaissance en entreprise est souvent abordé lors des séances de coaching.

« Ton intervention en réunion était très pertinente »

« Je n’ai rien compris à ton tableau Excel ! »

Accepter, donner, reconnaître, se donner des signes de reconnaissance…notre fonctionnement nous est propre et parfois très différent selon les personnes.

Ces signes sont cependant indispensables pour tout un chacun.

Classés en Analyse Transactionnelle entre positifs et négatifs (ceux que l’on trouve agréables à recevoir ou l’inverse), ils se distinguent également entre signes conditionnels et inconditionnels (donnés pour ce que l’on fait et donnés pour ce que l’on est).

Vous êtes nombreux à regretter dans le monde professionnel les signes de reconnaissance négatifs inconditionnels (« Vous êtes nuls ») et vous avez raison, ils sont vraiment nocifs.

Vous préférez le conditionnel négatif (« Le rapport que vous m’avez transmis n’est pas à la hauteur de mes attentes »).

De façon générale, dans le milieu professionnel, il sera plus juste de rester sur des signes conditionnels (positifs et négatifs) qu’inconditionnels…

Nous avons toujours plus de chance d’évoluer lorsque nous sommes appréciés sur nos actions plutôt que sur notre personne !

Même s’il apparaît que ce sont les signes de reconnaissance négatifs les plus délicats à formuler, pour certains tempéraments un peu exigeants (autant envers eux même qu’envers autrui) il n’est pas toujours aisé de féliciter et d’encourager, dans la crainte de voir le collaborateur s’asseoir sur ses lauriers ou demander une augmentation !

Attention cependant, car en absence totale de reconnaissance, nous pourrions aller chercher des signes négatifs en commettant des erreurs…histoire d’attirer l’attention. Certains collaborateurs en arrivent ainsi à saboter leur potentiel.

And so what ?

Une première étape pour avancer sur ce thème, pourrait être de commencer par connaître un peu mieux pour chacun sa  façon de fonctionner…

Qu’est ce que vous donnez comme signe, comment prenez-vous les feedbacks, qu’attendez-vous de qui…

Et pourquoi pas cette semaine, alors que l’activité professionnelle est un peu en vacances ?

En coaching, je vous proposerais d’explorer les réponses aux questions qui suivent.

Prenez une situation professionnelle et identifiez parmi les signes positifs/négatifs, conditionnels/inconditionnels :

De quels signes de reconnaissance auriez-vous besoin ?

De la part de qui ?

Quels signes de reconnaissance osez-vous demander ?

Quels signes de reconnaissance donnez-vous et à qui ?

Quels signes de reconnaissance acceptez vous et de qui ?

Quels signes de reconnaissance refusez-vous et de qui ?

Quels signes de reconnaissance vous donnez-vous à vous même ?

Je profite de cette fin d’année pour vous remercier pour votre lecture attentive, vos feedbacks réguliers et l’ensemble de vos encouragements ! Voilà des signes de reconnaissance positifs, conditionnels qui me donnent envie de continuer sur 2016 !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *