Vous souhaitez faire évoluer vos processus de groupe? 
Renseignez-vous sur le coaching d’équipe 🙂

On le sait tous, on ne peut pas changer les autres »…me disait Hervé, mais ne peut-on pas insuffler une politique de changement ?

Et effectivement, on le sait en coaching, ne changeront que ceux qui ont décidé d’évoluer.

Alors quand décidons-nous de bouger et quand bougeons-nous vraiment ?

John P. Kotter, professeur à la Harvard Business School a défini les critères de réussite du changement dans les organisations.

La première condition est d’être dans l’urgence. Le sentiment d’urgence permet de nous mettre en mouvement et vient contrer toute la résistance que l’on déploie pour rester dans notre zone de confort.

Les premières réflexions ont permis à Hervé de poser les données de l’urgence de la situation. Qu’est ce qui pourrait constituer une urgence pour lui et qui n’en serait pas une pour son comité de direction (CODIR)? Quel serait le danger de ne pas changer et de rester dans le statu quo?

En décrivant la situation sans fard, il a permis à son équipe de prendre conscience de l’importance du projet et de contrer ainsi la force de résistance.

La deuxième condition définie par J. P. Kotter est de former une coalition. Ce sera l’équipe en charge du projet.

Hervé a défini les critères essentiels pour identifier les collaborateurs qui feront partie intégrante de cette équipe :

  1. •Il ne devra rester aucune force extérieure qui à elle seule pourrait compromettre le changement (idéalement, chaque membre du comité devra donc être présent)
  2. •Les membres devront faire preuve de suffisamment de maturité pour accepter les conflits internes
  3. •Enfin, chacun devra être suffisamment investi pour mettre en avant les intérêts de l’entreprise avant ses intérêts personnels…

Le CODIR va devoir ainsi gagner en maturité d’équipe. Chaque membre est motivé pour être accompagné en coaching d’équipe et constituer ainsi l’équipe meneuse du changement.

Le coaching d’équipe consiste en l’accompagnement de l’équipe lors des réunions (CODIR). Le coach est attentif aux processus et permet à l’équipe de prendre du recul par rapport à leurs habitudes de fonctionnement en proposant des options de changement.

C’est ainsi que l’équipe a pu développer une vision, la communiquer, identifier les leviers d’actions, démontrer des résultats à court terme, bâtir la suite sur ces premiers résultats et ancrer de nouvelles pratiques dans la culture de l’entreprise.

Hervé m’a dit l’autre jour : « on ne peut pas changer les autres…on peut cependant constituer un environnement dans lequel le changement est accéléré. « 

C’est déjà beaucoup !!!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *