Attention, ne pas lire ce mail si vous souhaitez rester dans votre zone de confort!!!

Cette newsletter pourrait réveiller chez vous toutes les contres propositions vous permettant de vous raccrocher à vos croyances 🙂

Je viens de finir ce livre de Daniel Pink sur la motivation. Je vais tenter de vous partager toutes ces idées qui m’ont remuée. 

Daniel Pink décrit les différents stades de motivation, selon l’évolution du travail dans le monde professionnel. De nos ancêtres qui étaient motivés pour rester en vie, à nos prédécesseurs qui effectuaient des tâches routinières pour lesquelles le système de la carotte et du bâton fonctionnait si bien, à notre génération, qui a intégré la notion de plaisir au travail. 

Et de là part l’idée que le système de motivation qui persiste dans certaines entreprises  (pas toutes hein!) par les récompenses financières n’est pas toujours adapté pour fidéliser nos collaborateurs. 

Alors c’est quoi « la vérité sur ce qui nous motive »?

Eh bien il y a trois facteurs essentiels à notre motivation d’hommes et femmes « avancés » :

  1. •L’autonomie dans notre travail, notre façon de le faire.
  2. •La maîtrise de nos sujets qui passe par le plaisir d’apprendre encore et toujours. Il compare la maîtrise à une asymptote… on ne maîtrise jamais complètement et on peut toujours apprendre. (J’imagine qu’à ce stade vous commencez à vous demander si cela est toujours vrai)
  3. •La finalité de nos actions. Quelle est cette cause universelle pour laquelle vous avez envie d’avancer?

Lorsque vous réunissez ces trois facteurs, vous avez des chances de vous trouver plus souvent dans cet état de flow décrit par Mihaly Csikszentmihalyi, autrement appelé ensemble de tâches autotéliques. Vous connaissez tous ces moments où vous êtes tellement absorbés par votre activité que le temps et l’espace ne sont plus définis! Je vous colle une petite figure représentant ce flux dans lequel nos compétences et les challenges associés sont parfaitement adaptés à notre motivation.

Alors qu’est ce que l’on fait de tout cela?

Je vous propose d’introduire dans vos prochains « entretiens annuels » les questions suivantes :

  1. •Sur quel projet vous souhaitez gagner en autonomie et comment allez-vous vous y prendre? (Inutile de penser que votre autonomie dépend de votre chef, ça ne vous permettra pas d’avancer)
  2. •Quel est le sujet sur lequel vous souhaitez apprendre encore?
  3. •Quelle est votre finalité dans votre travail? 

J’en profite pour faire un clin d’œil à Stéphane, Jean-marc et Pierre pour les remercier de m’avoir permis d’expérimenter l’autonomie, le plaisir d’apprendre chaque jour et une finalité au delà de la rentabilité de l’entreprise ;-)). Ils ont été de vrais maîtres en la matière et ça en fait des supers managers !!!!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *