Autoriser le futur imaginé pour influencer votre présent, sinon ce sera votre passé qui le fera.

Une to-do organisée, planifiée, dont on mesure les résultats au quotidien, des paroles justes lors des prises de parole, une colère réfrénée, des larmes étouffées, la tenue adaptée à chaque situation… Il a atteint une sorte de perfection, perfection sociale pourrions nous préciser. Alors pourquoi aujourd’hui son quotidien lui paraît terne? Il y a pensé bien sûr. 

Comme beaucoup de clients il arrive en coaching en ayant longuement réfléchi à sa problématique. 

À force d’y penser, ils en arrivent à croire qu’il n’y a pas d’issues. Vous imaginez bien qu’ils n’attendent pas du coach qu’il joue un enieme acteur qui leur donne des conseils auquels ils ont déjà pensé. Les clients sont perspicaces, ils connaissent bien mieux la situation que le coach.  Ce qu’ils attendent c’est une vision différente, une approche par un tout autre angle. 

Jérôme dit ne plus être motivé au travail. Il vient me voir pour changer de job, retrouver un poste qui lui correspond mieux. Il n’arrive pas à déterminer précisément ce qu’il souhaite faire. 

Je n’ai pas un cabinet de chasseurs de tête, je n’ai pas de baguette magique. Que faire?

Questionner. J’ai une bonne boîte à questions. Questions dont je ne connais pas les réponses, questions « à côté de la plaque », questions qui dérangent aussi parfois. C’est finalement mon seul outil, et tellement précieux. J’en prends soin depuis bientôt 8 ans, je l’aiguise à chaque rendez-vous. 

Face à ces questions, penser ne permet pas de changer. Penser c’est bon pour une approche analytique, très classique pour des clients « cérébraux » dont l’analyse est un atout dans leur job au quotidien. Sauf que penser dans le domaine personnel, ça ne leur va pas, c’est trop « psy » disent-ils. Et moi ça me va bien. Parce que je suis convaincue, et mon expérience ne vient que conforter cette conviction, que c’est en agissant que l’on change. Comme on apprend à l’école de Palo Alto, agir change nos émotions sur un sujet et nos nouvelles émotions créent de nouvelles pensées. C’est ce processus qui accélère le changement.

Avec Jérôme j’ai aussi utilisé un ingrédient qui éclaire mon chemin depuis quelques années : une mine d’or qui distille un peu de graines de folies dans un quotidien trop réglé 🙂

Si Jerôme a bougé c’est en grande partie par sa détermination, sa capacité à faire confiance dans un chemin chaotique qui s’éclaire peu à peu, et une touche de connivence qui éclaire les séances.

Merci Jerôme et surtout bravo!!

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *